Les prêts immobiliers, comment ça marche ?

par | Juin 13, 2017 | Crédit Immobilier, Rachat de crédit |

Il n’est pas toujours évident de comprendre le fonctionnement d’un crédit immobilier… et encore plus lorsqu’on entame son premier projet immobilier. Capacité d’emprunt, assurance emprunteur, TEG…

On fait le tour de ce qu’il faut savoir !  Maison en billet de banque

 

 

Le crédit immobilier, qu’est-ce que c’est ?

Le crédit immobilier est un emprunt souscrit auprès d’un établissement bancaire afin de financer un projet immobilier. Le prêt est généralement prévu pour l’achat ou de la construction d’un appartement, d’une maison ou encore d’un immeuble, mais il peut aussi servir à un projet de rénovation par exemple.

La somme empruntée est remboursée dans un délai convenu avec l’établissement bancaire. Le montant comprend les intérêts payés à la banque et les frais de dossier. Il faut également ajouter le montant des assurances et des garanties : elles sont obligatoires.

Comment connaître sa capacité d’emprunt ?

C’est l’une des premières étapes lorsqu’on entame un projet immobilier. Pour connaître sa capacité d’emprunt, il faut d’abord déterminer sa capacité de remboursement mensuelle, c’est-à-dire le montant des mensualités à rembourser chaque mois. En général, les établissements bancaires se basent sur les revenus de l’emprunteur : le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 % des revenus. Si vous avez un prêt en cours pour un achat de voiture par exemple, il est inclus dans les 33 %.

Quelques calculs s’imposent ensuite. La capacité de remboursement mensuelle doit être multipliée par la durée du crédit immobilier (par exemple sur 20 ans) et par le TEG, le taux effectif global.

Comment calculer le TEG, le taux effectif global ?

Pour calculer le TEG (taux effectif global) d’un emprunt immobilier, il faut prendre en compte l’ensemble des frais liés au prêt. Ce taux peut être fixe, ou révisable. Le TEG comprend donc les frais de dossier, dont le montant oscille généralement en 1 et 1,5 % du montant emprunté. Il comprend aussi l’assurance emprunteur et les frais de garantie.

Pour connaître ce taux, deux solutions : demander une première estimation à son banquier, ou se rapprocher d’un courtier immobilier qui aura une vision plus globale des offres possibles.

A noter : le mode de calcul du TEG est régi par l’article R313-1 du Code de la consommation.

Prêt immobilier : les obligations à ne pas oublier.

Souscrire un crédit immobilier s’accompagne de plusieurs obligations. D’abord, respecter un délai obligatoire de réflexion de dix jours entre la réception de l’offre de la banque, et le retour de l’offre signée et datée. Les fonds seront ensuite débloqués au jour de la signature chez le notaire dans le cas d’un achat immobilier. Dans le cas de travaux de rénovation ou d’un achat sur plan, le calendrier est établi avec la banque.

Ensuite, une obligation de remboursement : il s’effectue selon le tableau de financement mis en place avec le courtier et l’établissement bancaire. Un remboursement par anticipation est également possible.

Plus d'infos sur les prêts immobiliers

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :
0
Accessibilité